Le référencement payant et naturel : comprendre le SEA et éviter les mauvaises pratiques du SEO!

octobre 20, 2014 By Léa Z.

Comprendre le SEA

Le référencement payant appelé également le SEA (Search Engine Advertising) ou liens sponsorisés décrit un procédé qui permet de positionner un site internet en priorité sur les moteurs de recherches. Cela consiste à acheter aux enchères des mots clés sur des réseaux de diffusions tels que Google Adwords et Yahoo Sponsored Links.
Dès lors qu’un internaute va taper ces mots clés, le site internet va alors apparaître dans les meilleurs résultats, précisément dans deux zones (Voir image ci-dessous). La couleur de fond change en général, les liens payants sont situés en premier et sur la droite.

Le « Coup par Clic », plus connu sous « CPC » est le prix que l’annonceur va payer : il ne paie pas l’impression de l’annonce mais dès lors qu’un internaute clic sur le lien cela génère des frais selon le montant établi du prix du clic. Le CPM le « coup par mille impressions » est aussi un mode de tarification, l’annonceur paye cette fois le nombre d’affichages sur la toile (sites, applications, vidéos). Enfin, le CPA « Coût par acquisition » est la somme dépensée pour chaque conversion. (Lire notre article sur le taux de conversion).

Une annonce comporte simplement un titre, une description et un lien. Son positionnement dépend de plusieurs choses : de l’enchère maximum (le CPC max) que paie l’annonceur compris entre 0,01 et 50 euros. De la qualité de l’annonce, meilleure est la qualité et la pertinence et meilleur est le positionnement.  Enfin, le taux de clic, plus un site est visité et donc cliqué plus Google va favoriser son positionnement.

Mauvaises pratiques du SEO : éviter d’être blacklisté par Google

Le SEO, soit l’optimisation pour les moteurs de recherche (le référencement naturel) est un ensemble de pratiques qui vise à améliorer la compréhension d’un site par les moteurs de recherche. L’objectif est d’orienter le site vers certains mots clés appréciés et utilisés pour améliorer son référencement.

Nous avons recensé certaines mauvaises pratiques :
– Le cloaking : dissimuler à Google du contenu et (penser) leurrer les robots des moteurs de recherche en offrant une page et un contenu différents aux robots qu’aux internautes dans le but d’améliorer le référencement.

– Les liens artificiels : l’insertion de liens sans trop de cohérence ni de rapport entre eux dans des articles.

– Faux commentaires de blog: spammer les forums de discussion par des commentaires signatures avec des liens.
– Les contenus aléatoires postés sur des blogs : un bloc de texte sans queue ni tête, mais qui dispose de mots clés.
– L’abus de liens Dofollow : permettre aux autres blogueurs de commenter vos articles mais certains en abusent pour leur propre référencement.
– Trop de mots clés tue le mot clé : le Key work stuffing consiste à inonder un page de site d’un mot ou d’une expression. D’après Google cela peut nuire au classement d’un site.

Cet article n’est pas exhaustif : le détail des pratiques condamnables et de celles à suivre est dans les consignes officielles du webmaster.