Google Images, nouveau vecteur d’acquisition de trafic e-commerce

tshirt
avril 18, 2016 By Jérémie Bankhalter

Cela nous est déjà tous arrivé.

Vous êtes en soirée, chez un ami, en présence de gens que vous connaissez et d’autres que vous ne connaissez pas. Vous prenez un verre, discutez avec tel ou telle ami, apercevez de loin un autre invité portant un tee-shirt qui vous plaît. C’est vrai qu’il est sympa ce haut représentant l’évolution de l’homme avec comme étape finale un danseur. Ca vous rappelle votre film préféré, Billy Elliott, et ça vous fait bien marrer. Puis vous passez à autre chose, vous vous reconcentrez sur votre discussion, et ce n’est que le lendemain que vous vous rappellerez du fameux tee-shirt … Mince, vous auriez du demander la marque.

Du coup, premier réflexe, vous googlez. Mais vous googlez directement sur Google Images, histoire de pouvoir repérer au plus vite le tee-shirt de vos envies. « Tee-shirt Dance Evolution ». Et vous en voyez défiler, des tee-shirts semblables à celui décrit précédemment. Certains que vous trouvez moins jolis, d’autres bien plus originaux. Vous cliquez d’image en image, naviguant ainsi sur Ebay, Amazon, Alibaba, CDiscount et autres sites e-commerces spécialisés. Et vous voilà entrés dans un des nombreux tunnels de conversion imaginés par ces sites afin de capter la plus grande audience et de transformer un maximum d’internautes curieux en e-acheteurs effectifs.

En France, les statistiques parlent d’elles-mêmes. 22 millions de visiteurs sur Google Images en 2015 (+30%), dont 5% vont directement sur Amazon, 4% sur Ebay, 3% sur Cdiscount et 2% sur Aliexpress. En sens inverse, Google Images représente aujourd’hui 12% du trafic web fixe de CDiscount et 7% de celui d’Amazon. Ainsi, pour tous les commerçants digitaux, la question se pose : comment améliorer son référencement sur Google Images ?

Il existe quelques bonnes pratiques pour améliorer le SEO des images de son site.

D’abord, passez les toutes en jpeg et optimisez le poids des visuels des produits (pas plus de 400 Ko).

Nommer les images de manière explicite est également primordial dans cette quête du haut de page. Plus malin celui qui aura renommé son tee-shirt dance-human-evolution.jpeg plutôt que par sa référence produit XDF453OO.jpeg.

L’attribut alt, sorte de légende digitale, a également son importance, remplaçant l’image dans le code de la page ; il est bon d’y faire figurer un descriptif ou les mots clés grâce auxquels on souhaite que les internautes retrouvent notre produit.

Enfin, si vous ajoutez des liens sur vos images, nommez les avec des mots clés plutôt que des noms génériques tels que « En savoir plus ».

Pour sortir de la technique pure et parler d’esthétisme, il est évidemment plus efficace et vendeur de mettre en avant de beaux visuels et de présenter ses produits sous différents angles afin d’attirer l’oeil intéressé de l’internaute. On ne répètera jamais assez l’importance des grandes et belles photos dans l’internet de 2016. Et Google Images non plus.